Fonds d'aide à l'édition

Prière de noter que ce programme ne sera pas disponible pour 2014/2015.

Le Conseil international d’études canadiennes (CIEC) a mis sur pied le Fonds d’aide à l’édition du CIEC afin de faciliter la publication et la diffusion au Canada de monographies portant sur le Canada et rédigées par des canadianistes étrangers membres d’une association d’études canadiennes ou d’un membre associé du CIEC. Ce fonds appuie les canadianistes étrangers en accordant une aide financière à une maison d’édition réputée, une fois le livre publié.

Par ailleurs, le fonds peut accorder une subvention pour traduire vers l’anglais ou le français un ouvrage écrit dans une troisième langue et d’une troisième langue vers l’anglais ou le français. Dans ce dernier cas, les conditions et procédures demeurent les mêmes, mais au lieu d’un manuscrit, il s’agit alors d’un livre publié qu’une maison d’édition se dit intéressée à traduire. Le fonds d'aide à l'édition n’accorde pas de subvention pour les traductions de l’anglais vers le français ou du français vers l’anglais.

Conditions d’admissibilité

  • Seuls les manuscrits portant sur le Canada et rédigés par des canadianistes étrangers sont admissibles.
  • Les manuscrits ne doivent pas avoir été publiés antérieurement.
  • Les recueils de poèmes, les romans, les pièces de théâtre ou les actes de colloque ne sont pas admissibles.
  • Les manuscrits d’ouvrages collectifs comprenant des textes publiés antérieurement, tels que des extraits d’ouvrages ou d’articles, seront jugés admissibles si le tiers des textes sont inédits.
  • Les demandes doivent être présentées au CIEC dans l’une ou l’autre des langues officielles du Canada.
  • L’auteur doit être membre en règle d’une association membre ou d’un membre associé du CIEC. Une lettre d’appui provenant d’une association d’études canadiennes ou d’un membre associé du CIEC est exigée.

Toute subvention accordée doit servir à assumer les coûts d’imprimerie d’un manuscrit et non pas les coûts de la recherche, de la dactylographie, de la reproduction ou toute autre étape du processus de préparation du manuscrit. 

Procédures

  • Les auteurs doivent faire parvenir leurs manuscrits directement à une maison d’édition canadienne.
  • Une fois qu’une maison d’édition se dit intéressée à publier un manuscrit, elle doit obtenir des évaluations de lecteurs et, de concert avec l’auteur, préparer une demande.
  • Les demandes doivent être acheminées au CIEC par la maison d’édition et accompagnées de toutes les évaluations des lecteurs (au moins deux). Le comité de rédaction de la Revue internationale d’études canadiennes, qui agit à titre de comité d’adjudication, se réserve le droit de faire examiner les manuscrits par des évaluateurs externes.
  • Le comité évaluera les manuscrits présentés et décidera des manuscrits qui peuvent être subventionnés, ainsi que du montant de la subvention. Toutes les décisions sont finales et sans appel. Les demandes rejetées ne seront pas conservées pour le concours de l’exercice suivant, mais les maisons d’édition sont autorisées à les soumettre de nouveau.
  • Le CIEC versera la subvention à la maison d’édition (et non pas à l’auteur) une fois que le processus de publication du manuscrit sera terminé, habituellement un an après l’offre de subvention. Si un manuscrit n’est pas publié dans les deux (2) ans suivant l’offre de subvention (trois ans dans le cas d’une traduction), la subvention sera retirée et disponible pour fins de réattribution.
  • Une fois le livre publié, deux exemplaires de la publication doivent être remis au CIEC.

Contenu de la demande

Une demande doit contenir quatre (4) copies des documents et renseignements suivants :

  • Le manuscrit visé par la demande de financement.
  • Un résumé en anglais ou en français de deux pages du manuscrit.
  • Un curriculum vitae de l’auteur ou des auteurs comprenant la nature de leur affiliation universitaire.
  • Toutes les évaluations du manuscrit (au moins deux), effectuées par des lecteurs compétents (inclure le nom et l’affiliation universitaire des évaluateurs).
  • Un budget détaillé, y compris les coûts de conception, d’imprimerie et de mise en marché, ainsi que toutes les sources de financement de la publication proposée.
  • Une date prévue de publication.
  • Le tirage prévu.
  • Un plan de commercialisation, y compris la stratégie publicitaire.
  • Une lettre d’appui du président d’une association d’études canadiennes ou d’un membre associé du CIEC.
  • Dans le cas d’une demande de traduction, un court exposé de la part de l’éditeur donnant le bien-fondé de vouloir faire traduire le livre.

(Voir anciens récipiendaires)

Date limite

La date limite de présentation des demandes au CIEC est le 24 novembre. Faire parvenir les demandes de renseignements ainsi que toute soumission à :


Conseil international d’études canadiennes
Holland Cross RO, 1620 rue Scott, Unité 8, PO Box 64016
Ottawa, Ontario Canada K1Y 4V1

nadyne.lacroix@iccs-ciec.ca